Voyages et immigration – L’Union Européenne (UE) a mis à jour sa liste de « pays sûrs », qui classe les pays du monde, dont l’Algérie en fonction du risque sanitaire qu’ils représentent.

Advertisement

Plusieurs pays d’Europe ont entamé la réouverture progressive de leurs frontières, alors que la crise sanitaire due à la covid-19 sévit toujours dans le monde. Plusieurs de ces pays ont ainsi annoncé une reprise progressive de la délivrance des visas en Algérie. C’est notamment le cas de l’Espagne, qui va commencer à recevoir les demandes pour les visas professionnels et touristiques à partir de demain 17 juin. La France, qui a également annoncé une reprise pour la même date, ne délivrera quant à elle pas de visas touristiques. Seules les demandes pour les visas de court séjour délivrés dans le cadre de motifs professionnels ou familiaux seront traités pour le moment, a indiqué le consulat général de France à Alger il y a quelques jours.

L’Allemagne a également annoncé une reprise du traitement des demandes de visas pour les algériens. L’ambassade de ce pays en Algérie a indiqué, dans un communiqué rendu public il y a quelques jours que les personnes qui seront concernées pour le moment sont celles ayant déjà obtenu des visa de court séjour de type C2 pour une durée de deux ans, à condition que ceux-ci n’aient pas été délivrés pour des motifs touristiques. Les rendez-vous pour les catégories éligibles sont ouverts depuis le 13 juin dernier.

Voyages depuis l’Algérie : l’UE met à jour sa liste des « pays sûrs »

Par ailleurs, l’UE a annoncé la mise à jour de sa liste des « pays sûrs » qui classe les pays du monde, dont l’Algérie  selon le risque sanitaire qu’ils représentent. Les autorités européennes viennent ainsi d’ajouter six pays à cette liste. Il s’agit du Liban, des États-Unis de l’Albanie, de la Macédoine du Nord, de la Serbie et de Taïwan. Le Liban, qui est le seul pays de la région MENA à figurer sur cette liste, enregistre actuellement des chiffres de contamination quotidiens d’une moyenne inférieure à 100.

L’Algérie est pour sa part toujours absente de cette liste, de même que ses voisins le Maroc et la Tunisie. Néanmoins, la France a classé ces trois pays du Maghreb dans la catégorie « orange » de sa liste. Les voyageurs en provenance des pays de cette catégorie, et qui sont vaccinés avec l’un des vaccins approuvés par l’Agence européenne du médicament ne sont plus soumis au régime des motifs impérieux pour voyager vers l’Hexagone. Les voyageurs non-vaccinés ne peuvent quant à eux se rendre dans ce pays que s’ils justifient de motifs particuliers.

Lire également : Reprise des vols internationaux : l’Algérie sur la liste noire des États-Unis

Advertisement