Voyages et immigration – De nombreux voyageurs entre l’Algérie et la France craignent un refoulement à l’aéroport, suite à la multiplication des témoignages de passagers empêchés de voyager pour diverses raisons.

Advertisement

Les voyageurs entre l’Algérie et la France sont plongés dans le flou en raison des nombreuses rumeurs qui circulent au sujet des conditions de déplacement entre les deux pays. Le manque de communication des autorités n’arrange d’ailleurs pas les choses, et plusieurs personnes ont dû rebrousser chemin à l’aéroport faute de détenir un document ou de remplir l’une des conditions exigées pour voyager.

Cette situation a notamment été dénoncée, hier mardi par le député Abdelouahab Yagoubi. Dans une publication sur sa page Facebook officielle, celui-ci a en effet décrit le calvaire des voyageurs en partance pour la France au niveau de l’aéroport d’Alger.

« Je suis rentré hier (lundi, ndlr) à Paris en provenance d’Alger. À l’aéroport d’Alger, les formalités de départ sont effectuées sous un stress lourd et un contrôle strict des documents et des restrictions gratuites de la liberté de circulation des passagers », a écrit le représentant de la communauté nationale dans le Nord de la France. « De nombreux voyageurs se sont vu refuser l’embarquement sous de faux prétextes (…) par exemple l’absence d’une troisième dose (de vaccin, ndlr)), et d’autres arguments infondés », a-t-il dénoncé.

Voyageurs Algérie-France : comment éviter le refoulement à l’aéroport ?

Dans ce contexte, de nombreux voyageurs entre l’Algérie et la France craignent un refoulement à l’aéroport faute de remplir les conditions nécessaires pour voyager. Il est donc utile de connaître les exigences à remplir pour pouvoir faire le trajet AlgérieFrance et FranceAlgérie.

Il faut savoir qu’actuellement, l’Algérie demeure sur la liste orange de la France, et que les personnes au départ de ce pays d’Afrique du Nord demeurent soumises au régime des motifs impérieux qui est en vigueur depuis le 31 janvier dernier. Ces personnes doivent en effet remplir une attestation d’entrée sur le territoire français mentionnant l’objet de leur voyage. Cette mesure concerne l’ensemble des voyageurs, hormis les titulaires de visas touristiques.

Cette dernière catégorie ne peut voyager qu’à condition d’avoir été vaccinée par l’un des vaccins reconnus par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, Astrazeneca et Johnson & Johnson). Les personnes vaccinées au Sinovac, qui est le principal vaccin utilisé en Algérie, doivent quant à elle recevoir une dose complémentaire de Pfizer ou Moderna sept jours ou plus avant la date de leur voyage. Les personnes non-vaccinées ou qui n’ont pas reçu de dose complémentaire, et qui ne disposent pas d’un motif impérieux ne peuvent pas voyager vers la France au départ de l’Algérie.

En outre, les personnes voyageant à destination de l’Hexagone doivent également fournir une liste de documents, qui seront vérifiés à l’aéroport lors de l’enregistrement :

  • Attestation d’entrée en France métropolitaine mentionnant l’objet du voyage.
  • Engagement sur l’honneur à respecter les conditions sanitaires en vigueur pour les passagers en provenance d’un pays de la zone orange.
  • Fiche de traçabilité.
  • Résultat négatif d’un test PCR ou antigénique réalisé moins de 48 heures avant la date du voyage.

Pour ce qui est des voyageurs dans le sens FranceAlgérie, ils doivent fournir le résultat négatif d’un test PCR réalisé moins de 36 heures avant la date de leur voyage. Ces personnes doivent également se soumettre à un test antigénique à leurs frais en arrivant sur le territoire national. Les personnes voyageant par bateau doivent également se soumettre à ces deux mesures, ainsi qu’à l’obligation de présenter une preuve de vaccination complète contre la Covid-19 préalablement à leur embarquement.

Lire également : Visas pour les algériens : nouvelle obligation pour les demandeurs

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici