Voyages et immigration – L’Algérie a adopté de nouvelles mesures concernant le contrôle des certificats de vaccination des voyageurs. C’est en effet ce qu’indique ce mardi le média spécialisé Visa Algérie, qui cite des sources proches du dossier.

Advertisement

L’Algérie a rouvert partiellement ses frontières depuis le 1er juin dernier, et les algériens peuvent actuellement voyager vers un total de 11 pays. Certains de ces pays reconnaissent d’ailleurs les vaccins anti Covid-19 utilisés en Algérie, ce qui allège encore plus les conditions de voyage pour les personnes en provenance de ce pays d’Afrique du Nord.

Dans ce contexte, de nombreuses personnes ont recours à des pratiques frauduleuses afin de bénéficier des mesures de voyage plus légères auxquelles doivent se soumettre les voyageurs vaccinés. Certaines personnes vont ainsi même jusqu’à se faire établir de faux certificats de vaccination, afin d’éviter notamment de se soumettre à une période de quarantaine dans leur pays d’arrivée.

Vaccination pour les voyageurs : nouvelles mesures en Algérie

Ceci a poussé les autorités en Algérie à instaurer de nouvelles mesures en ce qui concerne le contrôle des certificats de vaccination des voyageurs. Selon le média spécialisé Visa Algérie, qui rapporte l’information ce mardi, plusieurs personnes ont déjà été refoulées à l’aéroport faute de présenter un certificat de vaccination conforme aux nouvelles exigences.

Toujours selon la même source, les personnes qui disposent d’un schéma vaccinal complet doivent désormais faire approuver leur certificat auprès la direction de la santé de leur wilaya ainsi que du ministère des affaires étrangères. Les personnes concernées doivent également, préalablement à ces démarches, faire apposer la signature et le cachet de l’établissement au sein duquel elles ont été vaccinés sur leur certificat.

Selon le même média susmentionné, ces nouvelles mesures sont appliquées depuis plusieurs jours sans aucune annonce, ce qui a pris de court de nombreux voyageurs. Ceux-ci ont d’ailleurs été nombreux à critiquer cette nouvelle démarche, dont ils ne comprennent pas la nécessité. « À cause de toutes ces démarches, certaines personnes n’ont pas pu voyager faute d’avoir pu valider leur certificat vaccinal anti-covid à temps. », indique ledit média.

Lire également : France-Algérie : les prix des billets continuent de susciter la colère

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici