Voyages et immigration – L’espoir d’une reprise prochaine des vols vers l’Algérie refait à nouveau surface, suite aux déclarations, avant hier mercredi, du représentant de l’OMS dans le pays.

Advertisement

Les frontières algériennes demeurent fermées depuis le 17 mars 2020, et tous les vols à destination du pays sont suspendus depuis cette date. De ce fait, des centaines d’algériens se trouvent toujours bloqués dans des pays étrangers, notamment en France qui compte la plus grande communauté d’algériens immigrés. Cette décision a également impacté les ressortissants algériens titulaires de visas non européens, qui se trouvent dans l’impossibilité de voyager faute d’une autorisation de sortie du territoire national. Selon le journal arabophone Echorouk, ils seraient ainsi plus de 31.000 citoyens à attendre la délivrance de ce fameux document par le ministère de l’Intérieur.

Dans ce contexte, les algériens de l’étranger ont multiplié les appels à l’adresse des autorités afin de leur permettre de rentrer au pays. La dernière sollicitation en date vient d’un collectif représentant plusieurs associations de la diaspora algérienne, qui a interpellé le gouvernement mardi dernier par le biais d’un communiqué. « Des statistiques fiables et des informations sur les réseaux sociaux confirment que des étrangers de différentes nationalités entrent et sortent régulièrement de l’Algérie depuis l’annonce de la fermeture de la frontière jusqu’à nos jours », lit-on notamment dans ledit document, rendu public par le Forum de la communauté algérienne en Turquie. « Nous sommes prêts à présenter des alternatives et des solutions pour ouvrir les frontières tout en préservant le pays de la pandémie et le droit des Algériens bloqués à l’étranger de retourner [en Algérie] », ajoute le même collectif qui exhorte ainsi les autorités algériennes à autoriser la reprise des vols d’Air Algérie.

Reprise des vols vers l’Algérie : l’OMS suscite de nouveau l’espoir

Avant-hier mercredi, l’OMS a également suscité l’espoir d’une reprise prochaine des vols vers l’Algérie, suite aux déclarations de son représentant dans le pays. Le Dr Nguessan Bla François, qui s’est exprimé en marge de la célébration de la journée internationale pour l’hygiène des mains organisée par le ministère de la santé, a ainsi estimé que la situation sanitaire actuelle en Algérie était « sous contrôle ». « Le maintien des mesures de prévention contre la Covid-19 demeure le moyen le plus efficace pour parer à la propagation de virus », a-t-il notamment dit, en expliquant que le léger rebond des contaminations enregistré depuis quelques semaines était « normal ».

« Le coronavirus peut être endigué en Algérie, à le seule condition que les algériens reviennent au strict respect du protocole sanitaire », a-t-il estimé, en ajoutant que l’OMS considère que le pays est « sur la bonne voie » dans la lutte conte la pandémie. Ce constat de l’OMS pourrait ainsi pousser les autorités algériennes, ainsi que les pays européens, à assouplir les restrictions sur les voyages dans les deux sens. Du côté algérien, le gouvernement pourrait ainsi revoir la mesure de fermeture totale des frontières, et autoriser à nouveau les vols à destination du pays en appliquant un protocole sanitaire strict au niveau des aéroports. Les pays européens pourraient, de leur côté, revoir la classification de l’Algérie qui est actuellement incluse dans la liste des pays où le risque sanitaire est considéré comme étant le plus élevé.

Lire également : Reprise des vols vers l’Algérie : un nouveau développement suscite l’espoir

Advertisement