Voyages et immigration – Le gouvernement pourrait annoncer une annulation de l’obligation de confinement pour les voyageurs algériens, qui est appliquée depuis le 1er juin dernier.

Advertisement

Dans le cadre de la reprise partielle des vols à destination du territoire national, le gouvernement algérien a en effet mis en place un protocole sanitaire strict pour toutes les personnes voyageant dans le sens étranger-Algérie. Celles-ci doivent notamment présenter un test PCR réalisé moins de 36 heures avant leur départ, et se mettre en isolement pendant cinq jours à leur arrivée. Les frais de cette procédure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars sont à la charge exclusive des voyageurs. Les personnes âgées à faible revenu et les étudiants en sont néanmoins exemptés, sous réserve de faire une demande accompagnée des pièces justificatives de leur situation aux représentations diplomatiques algériennes à l’étranger.

Du côté des algériens de l’étranger, cette mesure est fortement critiquée notamment en raison du fait que les autorités n’ont pas pris en compte le cas des voyageurs vaccinés dans leur pays de résidence. Les membres de la diaspora algérienne ont également dénoncé l’obligation de payer à l’avance les frais de la période d’isolement, ce qui limite l’accessibilité des voyages, notamment pour les familles nombreuses.

Annulation du confinement pour les voyageurs algériens : ce que l’on sait

Toutefois, les autorités pourraient mettre fin prochainement à l’obligation de confinement pour les voyageurs algériens. Selon le quotidien francophone El Watan, cette possibilité serait déjà à l’étude au niveau du comité scientifique de suivi de la pandémie de Coronavirus. Une levée de cette mesure serait notamment motivée par la saturation des structures hôtelières réservées à l’isolement des voyageurs, ainsi qu’à l’impossibilité d’assurer un suivi médical efficace pour ceux-ci en raison du manque de personnel nécessaire. La charge financière pour le trésor public, qui doit couvrir les frais de confinement des étudiants et des personnes âgées à faible revenu serait également trop importante, a indiqué le même média qui cite des sources proches du dossier.

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani s’est également dit favorable à la suppression de cette mesure. Le membre du comité scientifique mis en place par le ministère de la santé a notamment donné l’exemple des délégations sportives qui se rendent en Algérie sur présentation d’un simple test PCR. « Pourquoi imposer un confinement aux Algériens qui viennent de l’étranger dans ce cas ? », s’est-il interrogé dans un entretien accordé au média spécialisé Visa Algérie. « Il faut que les mesures soient évolutives en fonction de la demande, de la situation sanitaire dans notre pays et des pays de provenance des voyageurs », a estimé le même spécialiste, qui suggère de « faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée. C’est largement suffisant. ».

Lire également : Vols annulés : Air Algérie pointée du doigt en France

Advertisement