Voyages et immigration – Le Pr Ryad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de covid-19, s’est exprimé sur les changements au sujet des voyages vers l’Algérie, qui sont en vigueur depuis ce dimanche 20 Mars.

Advertisement

Depuis la réouverture partielle des frontières nationales en juin 2021, le gouvernement a progressivement fait évoluer les conditions de voyage au départ de l’étranger. L’une des mesures phares a ainsi été la suppression de l’obligation de confinement de cinq jours, et son remplacement pas un test antigénique à l’arrivée.

Alors que la majorité des pays du monde commencent à rouvrir peu à peu leurs frontières, les autorités algériennes ont également décidé d’alléger le protocole sanitaire pour les personnes en provenance de l’étranger. Au menu : suppression du test antigénique à l’arrivée, rallongement de la durée de validité du test PCR ainsi qu’nstauration d’une mesure avantageuse pour les voyageurs vaccinés. Ceux-ci peuvent en effet désormais voyager sur simple présentation d’une preuve de vaccination.

Changements sur les voyages vers l’Algérie : un spécialiste précise

Dans ce contexte, le Pr Ryad Mahyaoui s’est exprimé sur les nouveaux changements en ce qui concerne les voyages vers l’Algérie. Ces mesures sont, rappelons-le, entrées en vigueur ce dimanche 20 Mars, comme l’avait annoncé le premier ministère dans un communiqué rendu public jeudi dernier.

De passage sur les ondes de la radio nationale, le Pr Mahyaoui a notamment rappelé que l’exemption du test PCR concernait désormais aussi bien les voyageurs à l’entrée qu’à la sortie du territoire national. Ces personnes doivent toutefois être complètement vaccinées et présenter leur Pass Vaccinal pour bénéficier de cette mesure. L’obligation du test antigénique à l’arrivée a, quant à elle, été supprimée à la fois pour les voyageurs vaccinés et non vaccinés, a rappelé le même spécialiste.

« La stabilisation de la situation sanitaire a un effet positif sur certaines activités », a notamment indiqué le Pr Mahyaoui, qui mentionne dans ce contexte les agences de voyage spécialisés dans l’organisation de la Omra. Le membre du comité scientifique a également fait part d’un allègement prochain du protocole sanitaire appliqué dans les mosquées, et ce à l’arrivée du mois de Ramadan qui débutera dans quelques jours. Le même spécialiste a toutefois rappelé la nécessité de rester vigilant et de continuer à observer les gestes barrières car, si la situation sanitaire s’est grandement améliorée, le virus n’a quant à lui pas entièrement disparu.

Lire également : Ramadan 2022 : Mauvaise nouvelle pour les Algériens de France

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici