Voyages et immigration – De nouveaux détails ont été révélés concernant les nouvelles conditions de voyage entre l’Algérie et la France, qui entreront en vigueur dans les prochains jours.

Advertisement

Le ministère français des affaires étrangères a annoncé, hier mardi une modification des conditions de voyage en France pour les voyageurs étrangers, dont les algériens. Ceux-ci seront en effet exemptés de la présentation de tests de dépistage préalablement à leur embarquement comme c’était le cas ces derniers mois. Selon la chaîne BFMTV qui rapporte l’information, cette mesure concernera toutefois uniquement les personnes vaccinées.

Techniquement, il n’y aura donc pas grand chose qui va changer pour les voyageurs algériens vaccinés, puisque ceux-ci étaient déjà exemptés de tests de dépistage avant le 4 décembre 2021. Notons que la fin de ces tests pour les voyageurs vaccinés avait été réclamée il y a quelques jours par plusieurs agences de voyage en France, ainsi que certaines compagnies aériennes.

Conditions de voyage Algérie-France : nouveaux détails révélés

De nouveaux détails ont d’ailleurs été révélés au sujet des nouvelles conditions de voyage entre l’Algérie et la France. Celles-ci devraient entrer en vigueur à partir du 16 février prochain, a indiqué le média l’Écho Touristique ce mercredi 9 février.

À partir de cette date, les voyageurs algériens qui ont un schéma vaccinal complet ne seront donc plus dans l’obligation de présenter un test de dépistage pour se rendre en France. S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour les citoyens résidant en France qui sont entrés sur le territoire national ces derniers jours, il n’en est pas de même pour ceux qui résident en Algérie. Ces derniers sont en effet majoritairement vaccinés au Sinovac chinois, qui n’est reconnu en France que sous certaines conditions. Les personnes qui ont reçu deux doses dudit vaccin doivent en effet effectuer une injection de rappel avec Pfizer ou Moderna au moins sept jours avant leur voyage. Or, cette condition s’avère contraignante du fait de l’absence de ces deux vaccins en Algérie. Seuls les citoyens vaccinés avec Astrazeneca peuvent ainsi voyager en France sans contraintes puisque ledit vaccin fait partie des quatre reconnus par l’Agence européenne du médicament.

D’autre part, les algériens non vaccinés restent quant à eux soumis aux mêmes conditions que d’habitude, à savoir : motif impérieux, test de dépistage au départ, test à l’arrivée et auto-confinement.

Lire également : Voyages vers l’Algérie : un nouveau document obligatoire

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici