Voyages et immigration – L’ambassade d’Algérie en France s’est une nouvelle fois exprimée, hier vendredi au sujet du confinement des voyageurs qui se rendent sur le territoire nationale.

Advertisement

Les autorités algériennes ont en effet ouvert partiellement les frontières du pays depuis le 1er juin en cours. Dans ce sens, elles ont mis en place un protocole sanitaire strict auquel doivent se soumettre toutes les personnes voyageant depuis l’étranger. Celles-ci doivent ainsi présenter un test PCR datant de moins de 36 heures lors de leur embarquement, et se soumettre à une période d’isolement de cinq jours à leur arrivée en Algérie. Les frais de cette procédure, dont le montant a été fixé à 33.000 dinars sont à la charge exclusive des voyageurs, avec une exception pour les étudiants et les personnes âgées à faible revenu qui sont prises en charge directement par l’État.

D’ailleurs, cette obligation de confinement pour tous les voyageurs n’a pas manqué de susciter la colère parmi les membres de la diaspora algérienne, qui appellent à sa suppression depuis la reprise partielle des vols à destination du pays. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de surveillance de la pandémie de Coronavirus s’est d’ailleurs montré favorable à la levée de cette mesure. S’exprimant lors d’un entretien accordé au média spécialisé Visa Algérie avant-hier jeudi, le même spécialiste a notamment mis en avant le cas des délégations sportives qui ont accès au territoire national sans obligation de confinement. « Pourquoi imposer un confinement aux Algériens qui viennent de l’étranger dans ce cas ? », s’est-il interrogé en estimant qu’« On peut faire signer aux passagers un engagement d’isolement et de restriction d’activité en plus d’un double dépistage au départ et à l’arrivée. C’est largement suffisant. ».

Confinement des voyageurs : l’ambassade d’Algérie en France précise

De son côté, l’ambassade d’Algérie en France a apporté de nouvelles précisions concernant le confinement des voyageurs algériens, et plus particulièrement la mesure d’exemption des frais de cette procédure pour les personnes âgées à faible revenu et les étudiants. « Contrairement aux rumeurs tendancieuses faisant état de la suppression de la dispense de paiement des frais de confinement (…) en faveur des étudiants et des personnes âgées à faible revenu à l’occasion de leur retour aux pays, l’ambassade d’Algérie en France porte à la connaissance de ses concitoyens que cette mesure est toujours en vigueur », a annoncé ladite représentation diplomatique dans un communiqué rendu public hier vendredi.

« Des directives ont été données à l’ensemble de nos postes consulaires en France en vue d’assurer le traitement diligent des demandes y afférentes et l’obligation de communiquer aux intéressés une réponse  dans un délai n’excédant pas les 24 heure », a détaillé la même source, qui ajoute que « La liste des personnes éligibles à la dispense des frais de confinement est adressée quotidiennement (…) à la direction d’Air Algérie ». Pour rappel, les personnes concernées par l’exemption des frais de confinement doivent adresser une demande dans ce sens accompagnée des pièces justificatives de leur situation aux représentations diplomatiques algériennes dans leur pays de résidence.

Lire également : Annulation de l’obligation de confinement en Algérie : ce qu’il faut savoir

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici