Voyages et immigration – Depuis quelques jours, des internautes partagent des offres de vols vers l’Algérie à des tarifs inférieurs à 250 euros. Sur les réseaux sociaux, les voyageurs se posent de nombreuses questions par rapport à ces vols.

Advertisement

Les vols internationaux avec l’Algérie ont repris depuis le 1er juin dernier. Ces derniers jours, l’apparition du variant Omicron dans plusieurs pays d’Europe suscite l’inquiétude des algériens de l’étranger. Cette nouvelle souche de la Covid-19, qui touche notamment la France, a déjà poussé de nombreux pays à renforcer les contrôles à leurs frontières.

Les algériens craignent ainsi un scénario semblable à celui du mois de Mars dernier, lorsque le gouvernement avait annoncé la suspension des tous les vols vers le territoire national, dans un contexte marqué par l’apparition du variant Delta. Néanmoins, les autorités algériennes n’ont pris aucune décision dans ce sens à l’heure actuelle.

Au lieu d’une fermeture des frontières, le gouvernement a décidé d’instaurer le Pass vaccinal pour tous les voyageurs entrant sur le territoire national par voie maritime. Cette mesure, entrée en vigueur depuis lundi 6 décembre devrait également être élargies aux personnes qui voyagent par voie aérienne, mais le ministère des transports n’a encore dévoilé aucune date dans ce sens.

Voyages : des vols à moins de 250 euros vers l’Algérie

En attendant une éventuelle décision au sujet des frontières, le programme des vols vers le territoire national continue donc selon la même formule en vigueur depuis déjà plusieurs mois. Néanmoins, nombre d’algériens sont toujours victimes de rumeurs au sujet des voyages.

Ainsi, plusieurs internautes ont partagé ces derniers jours des offres de vols vers l’Algérie à des prix inférieurs à 250 euros. Des captures d’écran largement relayées sur les réseaux sociaux montrent notamment des offres pour des billets sur la ligne Paris-Alger avec escale à Madrid, le tout à partir de 236 euros par personne.

Lesdits vols ne sont évidemment pas autorisés par les autorités algériennes, et un rapide coup d’œil aux captures d’écran partagées permet de le confirmer. En premier lieu, la compagnie qui propose ces vols, à savoir Iberia ne fait pas partie des transporteurs étrangers autorisés à opérer vers l’Algérie.

De plus, les prix des billets proposés sont bien inférieurs à la moyenne pratiquée actuellement. En effet, un billet sur la ligne Paris-Alger pour un vol direct coûte en moyenne entre 500 et 700 euros. Il est donc impossible d’avoir des billets pour la moitié de ce prix pour un vol avec escale.

Dans ce sens, rappelons que les seules compagnies autorisées à opérer depuis la France vers l’Algérie sont Air France, Air Algérie, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines. Les autres compagnies qui proposent des billets entre les deux pays vendent donc des vols faisant partie de leur programme régulier, qui n’est pas validé par les autorités algériennes. Ces vols sont ainsi annulés à quelques jours de la date prévue, et les voyageurs se retrouvent à devoir effectuer des démarches lentes et pénibles pour obtenir leur remboursement.

Lire également : Vols depuis le Canada : Air Algérie annonce une mauvaise nouvelle

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici