Algérie football– L’international algérien Youcef Atal est au coeur d’une polémique en France. Le défenseur des verts a en effet été la cible d’attaques sur les réseaux sociaux, après avoir « liké » une publication sur instagram qui s’attaquait au président français Emmanuel Macron.

C’est en effet le champion russe de l’UFC Khabib Nurmagomedov, qui a mis en ligne la publication en question. De confession musulmane, celui-ci avait traité le président français Emmanuel Macron d’ « ordure ». « Que le Tout Puissant défigure cette ordure et tous ses disciples qui au nom de la liberté d’expression insultent la foi de plus d’un milliard et demi de musulmans », avait-il écrit. Le russe réagissait ainsi aux caricatures du quotidien satirique Charlie Hebdo, jugées insultantes envers le prophète de l’islam.

Face à la polémique suscitée par son  » like « , Youcef Atal a dû réagir et s’expliquer. « J’ai liké un post de Khabib car je suis fan du sportif », a-t-il expliqué, hier samedi, sur instagram. « Je suis musulman et je suis contre le terrorisme », a ajouté le joueur de l’OGC Nice. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que le député Philippe Vardon, vice-président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, a ouvertement appelé, par le biais d’un tweet, à l’éviction du joueur algérien de l’effectif de l’OGC Nice.

La France suscite la colère dans le monde musulman

En outre, il est à rappeler qu’une vague de colère s’est emparée depuis quelques jours du monde musulman. Des déclarations du président français, Emmanuel Macron sont à l’origine de celle-ci. Lors de l’hommage à l’enseignant français assassiné après avoir montré des caricatures du prophète Mohamed à ses élèves, Emmanuel Macron a en effet été accusé d’offense envers l’islam et son prophète. Dans un entretien diffusé hier par la chaîne Al-Jazeera, le chef de l’État français s’est exprimé sur le sujet. Emmanuel Macron a ainsi évoqué « des mensonges et une déformation de [ses] propos », et a nié soutenir la publication des caricatures en question.

 

Lire aussi : Abdelmadjid Tebboune hospitalisé : son conseiller s’exprime