Voyages et immigration – Un député de l’immigration a porté de graves accusations contre la compagnie maritime nationale, Algérie Ferries. Il s’agit de Tawfik Khedim, représentant de la communauté algérienne dans la zone France-Sud.

Advertisement

Les liaisons maritimes avec l’Algérie ont repris depuis la fin du mois d’octobre dernier, et ce après plus d’une année et demi de suspension en raison de la pandémie de Covid-19. Actuellement, cette décision concerne seulement deux pays, à savoir la France et l’Espagne.

La compagnie nationale Algérie Ferries, qui assure l’essentiel du programme, effectue ainsi une liaison par semaine en aller-retour avec chacun de ces pays. Pour la France, ladite compagnie a mobilisé le Badji Mokhtar III. Dernière acquisition en date d’Algérie Ferries, celui-ci peut transporter jusqu’à 1500 passagers et plus de 500 véhicules pour chaque voyage sur la ligne Alger-Marseille-Alger.

Pour l’Espagne, les voyages ont lieu sur les lignes Oran-Alicante-Oran et Alger-Alicante-Alger. La compagnie maritime nationale utilise son navire El-Djazaïr II sur ces lignes, avec une capacité de transport de 1200 passagers.

Pourtant, Algérie Ferries est pointée du doigt depuis la reprise de ses activités internationales. Les passagers, ainsi que certains représentants de la communauté nationale à l’étranger lui reprochent notamment son manque d’organisation au départ des ports de Marseille et d’Alicante.

Graves accusations contre Algérie Ferries

Dans ce contexte, le député Tawfik Khedim vient de porter de graves accusations contre Algérie Ferries au sujet de la vente de ses billets. Dans une correspondance adressée au ministère des transports, ledit député a en effet demandé l’intervention du premier responsable du secteur suite à plusieurs plaintes concernant des pratiques illégales au sein de la compagnie nationale.

Parmi les principaux points mentionnés par M.Khedim, figure notamment la « vente de billets sur la ligne Marseille-Alger à des tarifs allant de 300 à 400 euros et de manière suspecte. Ceci au moment où les agences de voyage privées et les agences de la compagnie ne trouvent pas de billets à vendre ».

Le représentant de la communauté nationale dans le Sud de la France cite également des plaintes de plusieurs voyageurs au sujet de traitements inacceptables de la part des employés et des responsables d’Algérie Ferries. Toujours selon la même source, lesdits traitements ont été signalés aussi bien au port de Marseille que pendant le voyage et lors de l’arrivée sur le territoire national.

« Nous vous demandons Monsieur le ministre, en tant que premier responsable du secteur, de diligenter une enquête sur ce qui a été précédemment mentionné, car la question touche au respect de la communauté algérienne et de l’image de l’Algérie à l’étranger », lit-on dans une correspondance adressée au ministère des transports par le député Tawfik Khedim.

Lire également : France : Éric Zemmour accuse gravement les algériens

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici