Voyages et immigration – Les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour les algériens au sujet d’une probable hausse du nombre de vols à destination du territoire national.

Advertisement

Les gouvernement algérien a entamé l’ouverture progressive des frontières nationales depuis le début du mois de juin dernier. Cette décision concerne pour le moment un total de onze pays, avec lesquels les autorités algériennes autorisent 102 vols par semaine dont la moitié est assurée par Air Algérie.

La France, où réside la plus importante communauté d’algériens expatriés est le pays le plus desservi avec 48 vols par semaine, qui sont partagés entre différentes compagnies. Ce chiffre reste néanmoins insuffisant face à la très forte demande des algériens établis dans l’Hexagone.

Cette situation a d’ailleurs engendré une hausse considérable des prix des billets, qui frôlent les 1000 euros pour un aller simple chez certaines compagnies. Ceci a poussé les algériens de la diaspora, ainsi que plusieurs personnalités politiques à réclamer une augmentation du nombre de vols. C’est notamment le cas des députés Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim, tous deux représentants de la communauté nationale en France. Le sénateur Abdelouahab Benzaïm, qui s’est également exprimé sur le sujet a quant à lui estimé que l’ouverture totale des frontières restait la seule solution face au problème des tarifs élevés des billets.

Hausse des vols : encore une mauvaise nouvelle pour les algériens

Toutefois, les voyageurs algériens devront encore patienter avant de voir une nouvelle hausse des vols à destination du territoire national. Cette option semble en effet s’éloigner, d’autant plus qu’une nouvelles donnée est entrée en jeu ces derniers jours. Il s’agit d’un nouveau variant de la Covid-19, baptisé Omicron, et qui touche déjà plusieurs pays en Europe.

Ledit variant, qui n’est encore qu’à ses débuts, se révèle déjà comme extrêmement contagieux et est possiblement résistant aux vaccins. Dans ce sens, certains pays ont déjà pris des mesures pour éviter l’entrée de ce variant sur leur territoire. C’est notamment le cas du Maroc qui a décidé de suspendre les vols avec la France à partir de ce dimanche.

En Algérie, une suspension des vols n’est pas encore à l’ordre du jour, mais la perspective d’une ouverture totale des frontières ou un renforcement du programme de liaisons semblent également s’éloigner. Pour ce qui est du protocole sanitaire actuellement appliqué pour les voyageurs (test de dépistage au départ et à l’arrivée), il devrait également rester ainsi puisque le comité scientifique de suivi de la pandémie au niveau national n’a recommandé aucune modification à l’heure actuelle.

Lire également : Billets non consommés : du nouveau chez Air Algérie

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici