Voyages et immigration – L’accès de l’Algérie à la liste verte de la France semble se confirmer, avec l’évolution favorable de la situation sanitaire dans le pays.

Advertisement

Depuis le 31 janvier 2021, la France a mis en place un nouveau système de classification des pays selon leur situation sanitaire, avec des conditions de voyage différentes pour les ressortissants de chaque zone. Ainsi, les autorités françaises classent les différents pays sur trois listes : verte, orange et rouge.

Les pays de la liste verte sont ceux où le risque sanitaire est très faible, et dont les ressortissants ne sont soumis à aucune restriction pour voyager vers le territoire français. La liste orange contient quant à elle les pays avec un risque sanitaire moyen. Ceux-ci enregistrent notamment une circulation des nouveaux variants de la covid-19, mais dans des proportions contrôlées.

Enfin, les pays classés sur liste rouge sont ceux où le risque sanitaire est le plus élevé. Ceux-ci font face à la circulation alarmante de nouveaux variants, et leurs ressortissants doivent se soumettre à des règles strictes pour entrer en France s’ils ne sont pas vaccinés contre la Covid-19.

L’Algérie sur liste verte en France : ça se confirme

Dans ce sens, l’entrée de l’Algérie sur la liste verte de la France semble se confirmer, grâce notamment à une situation sanitaire qui s’est beaucoup améliorée ces dernières semaines. Selon le dernier bilan du ministère de la santé, le pays a en effet enregistré 251 nouveaux cas et 7 nouveaux décès hier 19 février.

Rappelons d’ailleurs que le Maroc est devenu il y a quelques jours le premier pays Maghrébin à accéder à la liste verte depuis la mise en place de ce système de classification par la France. En comparaison, ce pays voisin de l’Algérie a enregistré 524 nouveaux cas et 11 nouveaux décès, toujours selon le bilan d’hier samedi.

Une classification prochaine de l’Algérie sur la liste verte de la France n’est donc plus qu’une question de temps. Les autorités sanitaires du pays doivent toutefois fournir davantage d’efforts dans la lutte contre la pandémie. L’un des paramètres qui sera déterminant dans la classification de l’Algérie sur cette liste reste le taux de vaccination dans le pays, qui n’a pas encore atteint l’objectif des 70% fixé par les autorités.

Lire également : Visas pour les algériens : du nouveau au Canada

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici