Voyages et immigrationLe Dr Mohamed Bekkat Berkani s’est une nouvelle fois exprimé, ce samedi 8 Mai, au sujet de la reprise des vols vers l’Algérie. Le membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 a ainsi proposé la réouverture partielle des frontières du pays.

Le gouvernement algérien maintient la fermeture des frontières du pays depuis presque 14 mois. Dans ce sens, tous les vols réguliers au départ et à destination du pays demeurent suspendu, de même que les opérations de rapatriement d’Air Algérie que les autorités ont décidé d’interrompre depuis le 1er mars dernier. Ces décisions, qui suscitent toujours la colère des membres de la diaspora algérienne, ont ainsi contraint des centaines de citoyens à rester à l’étranger depuis plus d’une année, en l’absence d’une solution leur permettant de rentrer au pays.

Dans ce contexte, les algériens de l’étranger ont déjà lancé plusieurs appels à l’adresse des autorités afin de rouvrir les frontières du pays. La dernière sollicitation en date émane d’un collectif regroupant plusieurs associations de la diaspora algérienne. « Nous sommes prêts à présenter des alternatives et des solutions pour ouvrir les frontières tout en préservant le pays de la pandémie et le droit des Algériens bloqués à l’étranger de retourner [en Algérie] », a écrit ledit collectif dans un communiqué rendu public mardi dernier. « Des statistiques fiables et des informations sur les réseaux sociaux confirment que des étrangers de différentes nationalités entrent et sortent régulièrement de l’Algérie depuis l’annonce de la fermeture de la frontière jusqu’à nos jours », ont également affirmé les rédacteurs de ce document, qui exhortent le gouvernement à autoriser la reprise des vols d’Air Algérie et à supprimer l’obligation de fournir une attestation d’entrée sur le territoire national pour les citoyens bloqués à l’étranger.

Reprise des vols vers l’Algérie : les propositions de Bekkat Berkani

De son côté, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19 s’est une nouvelle fois exprimé ce samedi au sujet de la reprise des vols vers l’Algérie. Dans un entretien accordé au site web TSA, le même spécialiste a d’abord rappelé que la fermeture des frontières avait permis à l’Algérie d’éviter le type de scénario sanitaire que vivent actuellement plusieurs pays à travers le monde. « On polémique beaucoup sur la fermeture de nos frontières (…), mais il faut se rendre à l’évidence que cette arme nous a préservés. », a-t-il notamment dit, en mettant le point sur le fait que cette mesure « nous a préservés d’une invasion tous azimuts des variants, en particulier le britannique ».

Toutefois, le Dr Bekkat Berkani s’est dit favorable à une ouverture partielle des frontières, au profit des personnes qui doivent voyager pour des raisons exceptionnelles. « La permission dans certains cas particuliers de l’ouverture des frontières dans le sens Algérie-étranger, je pense personnellement qu’elle est réalisable. », a-t-il dit, en expliquant qu’ « il y a des gens qui doivent partir pour plusieurs raisons ». « Les Algériens ont le droit de rentrer dans leur pays tout en respectant les conditions sanitaires, la RT PCR au départ et une autre à l’arrivée et probablement une mise en quarantaine. », a-t-il également suggéré.

Lire également : Reprise des vols Algérie-France : Bekkat Berkani s’exprime