Voyages et immigration – Le président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, le Pr Kamel Senhadji s’est de nouveau exprimé sur l’ouverture des frontières en Algérie.

La question de la réouverture des frontières algériennes est revenue au cœur de l’actualité depuis quelques semaines, avec notamment l’approche du mois de Ramadan. Dans ce sens, les membres de la diaspora algériennes ont multiplié les appels au gouvernement afin de leur permettre de rentrer en Algérie. C’est notamment le cas du Forum de la communauté algérienne en Turquie, qui a appelé le 7 mars dernier le chef de l’État à « rouvrir progressivement les frontières tout en prenant les mesures adéquates en vigueur au niveau international ».

Outre la fermeture de ses frontières depuis plus d’une année, l’Algérie a également suspendu les vols de rapatriement des algériens depuis le 1er mars en cours. La compagnie aérienne nationale, Air Algérie a dû suspendre son programme de vols spéciaux le 28 février dernier du fait de cette mesure. Les autorités algériennes n’ont d’ailleurs pas annoncé de reprise de ce type de vols pour le mois d’avril, ce qui équivaut à un prolongement implicite de la mesure de suspension.

Ouverture des frontières en Algérie : ce qu’a dit Kamel Senhadji

Le Pr Kamel Senhadji, président de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, s’est en effet exprimé sur l’ouverture des frontières de l’Algérie. Lors d’une conférence de presse lundi 29 mars, il a notamment abordé la question de la vaccination. Le même spécialiste a indiqué, dans ce sens, que l’accélération de la campagne de vaccination était impérative pour une levée progressive des restrictions sur les voyages.

Le même spécialiste a d’ailleurs indiqué que l’Algérie allait acquérir d’importantes quantités de vaccin d’ici la fin du mois d’avril, ce qui contribuera à accélérer un retour progressif à la normale. Le ministre de la santé, Abderrahmane Benbouzid a déclaré que les autorités comptent acquérir 920.000 doses du vaccin russe Sputnik V d’ici fin avril, en plus d’autres vaccins comme les américains Pfizer et Johnson & Johnson. Le Pr Senhadji a par ailleurs indiqué que la réouverture des frontières interviendra progressivement, avec d’abord une ouverture partielle pour les algériens encore bloqués à l’étranger et, à terme, une ouverture totale et une reprise normale des voyages.

Lire également : Suspension des vols d’Air Algérie : ce qu’a dit le Pr Senhadji