Voyages et immigration – Le député de l’immigration, Abdelouahab Yagoubi a avancé hier la date probable pour l’ouverture totale des frontières en Algérie et une reprise normale des voyages.

Advertisement

Les autorités algériennes ont partiellement rouvert les frontières du pays depuis le 1er juin dernier, mais de nombreux citoyens n’ont pas encore pu voyager à cause du nombre très limité de vols et de l’indisponibilité des billets. Au départ de la France, où réside la plus grande communauté d’algériens expatriés, il y a actuellement moins d’une dizaine de vols par semaine. La compagnie aérienne nationale, Air Algérie assure deux liaisons hebdomadaires au départ de Paris et une seule au départ de Marseille. De leur côté, Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines effectuent un seul vol par semaine chacune.

Face à cette situation, de nombreuses voix se sont élevées pour réclamer une ouverture totale des frontières de l’Algérie, dont aucune date officielle n’a encore été annoncée. Le sénateur Abdelouahab Benzaïm, qui a saisi le premier ministre algérien par le biais d’une lettre ouverte a ainsi  estimé que « L’heure est venue pour une ouverture totale avec l’étranger avec les mêmes conditions dans tous les aéroports algériens ». « Cette mesure permettra d’atténuer les pertes enregistrées quotidiennement par la compagnie aérienne nationale Air Algérie. Elle permettra aussi aux émigrés qui souffrent tous les jours et qui ne peuvent pas rentrer notamment durant ce mois d’août », a-t-il justifié. « Les frontières maritimes sont toujours fermées. Un avion transporte entre 250 et 300 passagers alors qu’un navire peut transporter 1 300 passagers. Donc, on peut programmer des dessertes maritimes au départ de Barcelone ou de Marseille, avec des tests qui seront réalisés durant la traversée. Une seule desserte maritime équivaut à 5 vols », a suggéré pour sa part le député Mohamed Hani.

Ouverture totale des frontières en Algérie : voici la date (député)

Dans ce contexte, le député de l’immigration Abdelouahab Yagoubi a avancé une date pour l’ouverture totale des frontières de l’Algérie et un retour à la normale des voyages aériens et maritimes. Selon ledit député, qui a rencontré plusieurs ministres ces derniers jours, cette décision devrait intervenir à la fin de ce mois d’août. « On se dirige clairement vers une réouverture des frontières à la fin août, avec une reprise normale des liaisons aériennes et maritimes », a-t-il écrit sur sa page Facebook officielle. Abdelouahab Yagoubi estime ainsi que le choix de la fin du mois d’août, qui correspond à la fin de la saison estivale est motivé par une volonté de « réduire le nombre de personnes entrant (sur le territoire nationale, ndlr) ».

À en croire la date avancée par le même député, l’ouverture totale des frontières de l’Algérie devrait donc être annoncée lors de la prochaine réunion périodique du Conseil des ministre, qui devrait se dérouler à la fin du mois en cours.

Lire également : Les contaminations en baisse en Algérie : quel impact sur les frontières ?

Advertisement