Voyages et immigration – L’ambassade de Turquie en Algérie s’est exprimée, hier 26 Mai, au sujet de la réouverture des frontières algériennes et du programme de vols entre les deux pays.

Advertisement

Les autorités algériennes vont rouvrir partiellement les frontières du pays à partir du 1er juin prochain. Les service du premier ministre ont détaillé, lundi 24 Mai, les modalités d’application de cette décision. Dans ce sens, toutes les personnes qui se rendront en Algérie devront se soumettre à une période d’isolement obligatoire de cinq jours dans un lieu désigné par les autorités. Elles devront ensuite subir un test de dépistage à l’issue de cette période de confinement. Les frais relatifs à ces mesures seront à la charge des voyageurs, a précisé le premier ministère, qui indique que ceux-ci doivent s’en acquitter lors de la réservation de leur billet.

Concernant le programme de vols, la même source a indiqué que dans un premier temps, il consisterait en six vols hebdomadaires vers les aéroports d’Alger, de Constantine et d’Oran. Ces vols auront lieu au départ des aéroports de Paris et Marseille (France), Barcelone (Espagne), Tunis (Tunisie) et Istanbul (Turquie).

Programme de vols avec l’Algérie : l’ambassade de Turquie s’exprime

D’ailleurs, l’ambassade de Turquie en Algérie s’est exprimée, hier mercredi au sujet du programme de vols entre les deux pays. La représentation diplomatique a indiqué, dans ce sens, que Turkish Airlines allait organiser des vols dans le sens Istanbul-Alger-Istanbul à partir du 1er juin prochain. « Par conséquent, un total de 2 vols seront organisés entre l’Algérie et la Turquie », a indiqué la même source, qui précise que ces vols seront organisés par Air Algérie et Turkish Airlines. Les vols de la compagnie turque auront lieu chaque jeudi, a précisé la même source, alors qu’Air Algérie n’a pas encore précisé les dates de ses liaisons avec ce pays.

Par ailleurs, l’ambassade de Turquie a précisé que les algériens qui souhaitent se rendre dans ce pays n’ont plus besoin de l’autorisation de sortie du territoire national, qui était en vigueur depuis plusieurs mois. Les personnes voyageant au départ de la Turquie n’ont également pas besoin d’une autorisation d’entrée en Algérie, a précisé la même représentation diplomatique dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook officielle.

Lire également : Fermeture des frontières de l’Algérie : les algériens de Turquie montent au créneau

Advertisement