Voyages et immigration – Le rebond que connaît la pandémie de Coronavirus en Algérie pourrait avoir un impact sérieux sur la reprise des vols, ainsi que sur la réouverture des frontières du pays.

Advertisement

L’Algérie connaît en effet une nouvelle hausse des cas de contamination au Coronavirus depuis le début du mois de Ramadan. Alors que le nombre de cas quotidiens se maintenait entre 100 et 150 cas, voire moins, il frôle désormais la barre des 200 contaminations quotidiennes. Le dernier bilan, que le ministère de la santé a publié hier dimanche, a ainsi fait état de 186 nouvelles contaminations et de 9 nouveaux décès. Si cette hausse demeure légère pour le moment, elle n’en suscite pas moins les inquiétudes des spécialistes, qui ont été plusieurs à mettre en garde contre le risque d’une nouvelle vague de la maladie si la situation n’est pas rapidement reprise en main.

Ainsi, le Pr Mohamed Belhocine, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie au niveau national, n’a pas écarté le retour à un confinement plus strict dans le cas où cette flambée se poursuivrait. « Si la pression continue de façon importante sur le système de santé, j’ai bien peur (…) qu’il faille probablement revenir à des mesures plus strictes. », a-t-il déclaré jeudi dernier dans un entretien au média en ligne TSA. Le Dr Mohamed Bekkat Berkani, autre membre du même comité scientifique s’est également exprimé à ce sujet hier dimanche. S’il estime que le retour à un confinement équivaudrait à un « un échec de toutes les mesures prises précédemment », il n’a toutefois pas manqué de mettre en garde contre le risque d’une nouvelle vague de la maladie, qui réduirait à néant tous les efforts déployés depuis maintenant plus d’une année. « Les prémices d’une troisième vague sont là », a-t-il prévenu, en insistant sur la nécessité du respect des gestes barrières qui sont pour le moment le seul moyen de prévenir une nouvelle flambée de la maladie.

Rebond du coronavirus en Algérie : quel impact sur les vols ?

En outre, le rebond actuel dans les contaminations au Coronavirus en Algérie risque de compromettre sérieusement la reprise des vols. Le premier impact dans ce domaine touchera, bien entendu, les vols spéciaux d’Air Algérie. Ceux-ci sont en effet interrompus depuis le 1er mars dernier, et la compagnie nationale a annoncé, au début de ce mois, que cette interruption durera au moins jusqu’au 30 avril en cours. La flambée récente des cas de Covid-19 pourrait toutefois empêcher une reprise au début du mois de Mai prochain. Si la situation est rapidement maîtrisée, les autorités du pays pourraient permettre une reprise des opérations de rapatriement vers la mi-Mai ou au début du mois de juin, mais une nouvelle vague risque de retarder cette décision pendant encore plusieurs mois.

Ensuite, la situation actuelle aura également un impact sur une éventuelle décision de réouverture des frontières. Celles-ci, dont la fermeture est maintenue depuis maintenant plus d’une année, ne seront probablement pas ouvertes en cas de troisième vague en Algérie, et ce afin d’éviter d’autres complications du contexte sanitaire dans le pays.

Enfin, le nouveau rebond des contaminations pourrait également avoir un impact sur les vols au départ de l’Algérie. Ceux-ci sont actuellement opérés par plusieurs compagnies étrangères, dont ASL Airlines, Air France et Transavia qui assurent des liaisons spéciales à destination de la France. Si le nombre de cas infectés continuait à grimper, ceci pourrait ainsi pousser les autorités françaises à imposer de nouvelles restrictions aux personnes voyageant depuis les aéroports algériens, voire à suspendre complètement les vols des compagnies sus-citées.

Lire également : Algériens bloqués à Paris : l’affaire connaît un nouveau rebondissement

Advertisement