Trafic aérien– Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie Air Algérie, s’est longuement étalé sur le sujet de la reprise des vols réguliers en Algérie. Ainsi, dans un entretien accordé à nos confrères du site web Visa Algérie, le premier responsable du département communication, auprès de la firme algérienne, a également abordé des questions de la reprise des vols domestiques et des vols de rapatriement.

Concernant la reprise des vols réguliers depuis et vers l’Algérie, Amine Andaloussi a été catégorique. Il a affirmé, à cet égard, que la reprise des vols internationaux « n’est pas à l’ordre du jour ». Ce qui vient ainsi confirmer les propos du ministre algérien des transports. Pour rappel, le haut responsable algérien avait affirmé qu’aucune décision allant dans le sens de l’ouverture des frontières et de la reprise des vols à l’international n’avait encore été prise.

Par ailleurs, le porte-parole d’Air Algérie a tenu à déplorer les fausses informations ayant circulé en masse, concernant une reprise des vols commerciaux. Il affirme, à cet effet, que la compagnie a fait en sorte de donner la bonne information à tous les médias, afin de mettre un terme aux « fake news » relayées à grande échelle sur les réseaux sociaux algériens.

Cependant, le porte-parole de la compagnie nationale algérienne a estimé que pour les vols de rapatriement « la situation est maîtrisée pour l’instant ». Notons qu’Air Algérie a programmé au total 24 liaisons spéciales. Celles-ci s’étaleront sur la période allant du 4 au 17 décembre 2020. Elles permettront notamment de rapatrier 5.000 ressortissants algériens. Pour le moment ces opérations « se passent bien », selon le chargé de communication de la firme algérienne.

Reprise des vols réguliers ou prolongation des vols de rapatriement ?

Pour ce qui est d’une éventuelle prolongation de ces vols de rapatriement, au delà de cette fin d’année, Amine Andaloussi a déclaré que les pouvoirs algériens sont les seuls aptes à prendre cette décision. Il souligne qu’Air Algérie n’est qu’un transporteur. De ce fait, l’allongement de ces vols spéciaux, ne peut être édicté que par le gouvernement algérien.

Comment se rendre en Algérie en cette période ?

Les ressortissants algériens désirant se rendre dans leur pays, à bord de ces vols de rapatriement, sont soumis à certaines obligations. Ils doivent, entre autres, s’inscrire auprès des représentations diplomatiques algériennes à l’étranger. Mais aussi, ils se doivent de présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures avant le jour du vol. Ce qui leur permettra d’embarquer à bord de ces mêmes vols spéciaux. Les voyageurs auront également à remplir une fiche d’identification sanitaire. Ils seront soumis à l’obligation de présenter ce document au personnel responsable du contrôle sanitaire, au sein de l’aéroport en Algérie.

Remboursement des billets d’avion : ce qu’a décidé Air Algérie

Il est à souligner que, le même porte-parole avait récemment abordé du remboursement des billets d’avion. Il avait affirmé que la direction de la compagnie aérienne nationale a décidé de rembourser tous les billets d’avion achetés, pendant la crise sanitaire. Et ce après l’amélioration de sa situation financière, qui est vraiment délicate en ce moment.

Lire également :

Billets d’avion non-remboursés : voici la décision de la direction d’Air Algérie