Algérie – La réouverture des frontières de l’Algérie est un sujet qui fait encore couler beaucoup d’encre. Le ministre algérien des transports, Lazhar Hani s’est exprimé sur cette question.

Des informations concernant une reprise prochaine des vols internationaux avaient en effet largement circulé depuis quelques jours. Le ministre algérien des transports, Lazhar Hani s’est exprimé sur le sujet mercredi 2 décembre. Dans un entretien téléphonique accordé à la chaîne arabophone Echorouk News, le ministre a ainsi indiqué qu’aucune décision dans ce sens n’avait encore été prise.

« La décision appartient au président de la République. Tout ce qui concerne les frontières fait partie des prérogatives du président de la République, personne d’autre ne peut décider », a déclaré M.Hani.

En outre, le même responsable s’est également exprimé sur la reprise du transport inter-wilayas par voie terrestre. Lazhar Hani a ainsi déclaré que cette décision n’était pas encore à l’ordre du jour. Concernant les prix des billets d’Air Algérie, le ministre a également indiqué que ceux-ci ne seraient pas augmentés.

Réouverture des frontières : deux conditions doivent être réunies

Par ailleurs, rappelons que le Pr Kamel Senhadji, président de l’agence nationale de la sécurité sanitaire, a également abordé cette question hier 4 octobre. Le spécialiste a ainsi évoqué deux conditions, nécessaires d’après lui, à la réouverture des frontières de l’Algérie. Il s’agit de la vaccination contre la Covid-19 et de la mise en place d’un passeport sanitaire, a-t-il indiqué. Toutefois, le même spécialiste n’a avancé aucune date pour la réouverture de l’espace aérien, terrestre et maritime du pays.

Toujours dans le même sillage, rappelons qu’Air Algérie a décidé de reprendre les vols de rapatriement des algériens bloqués à l’étranger. Ces vols concernent plusieurs pays, dont la France, le Canada et l’Espagne. La compagnie nationale a d’ailleurs dévoilé son programme complet pour ces vols.

Enfin, notons également que les vols domestiques reprendront en Algérie dès demain 6 décembre. Cette décision concerne l’ensemble des vols reliant le Sud et le Nord du pays, ainsi que 50% des liaisons reliant les wilaya du Nord.

Lire également :

Ouverture d’Air Algérie à la concurrence : le ministre s’exprime