Trafic algérien– Le ministre des transports, Lazhar Hani, s’est exprimé sur l’ouverture du transport aérien en Algérie au secteur privé. À cet effet, le premier responsable du secteur a indiqué que cette décision était définitive. Le gouvernement ne compte ainsi pas revenir dessus. De ce fait, la compagnie Air Algérie pourrait bien avoir des concurrents, dans un futur proche.

Advertisement

Ainsi, la compagnie nationale Air Algérie se verra bientôt concurrencée par des compagnies privées. C’est ce qu’a indiqué Lazhar Hani, qui était l’invité du forum de la radio nationale, hier lundi. La concurrence dans ce domaine touchera à la fois les liaisons nationales et internationales, a-t-il expliqué. « Air Algérie n’a pas les capacités nécessaires pour couvrir la demande au niveau des 36 aéroports situés à travers le vaste territoire national », a encore indiqué le ministre. Il a ainsi fait savoir qu’Air Algérie souffrait de difficultés dans la gestion des liaison aériennes nationales et internationales.

Création d’une nouvelle compagnie nationale en Algérie

En outre, le ministre des transports a révélé la création d’une nouvelle compagnie publique de transport aérien. Cette nouvelle compagnie, comme indiqué par le ministre, sera chargée de la gestion des liaisons intérieures. Elle sera ainsi la troisième compagnie étatique après Air Algérie et Tassili Airlines. Il est à noter que le chef de l’État, Abdelmadjid Tebboune, avait déjà appelé à la création d’une telle compagnie en août dernier.

Réduction des agences à l’étranger

En outre, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune avait appelé, dimanche 4 octobre, à la réduction du nombre d’agences d’Air Algérie à l’étranger. Le ministre des transports s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet. Pour lui, cette décision intervient du fait que lesdites agences représentent un véritable gouffre financier, qui consomme d’énormes sommes en devises. De plus, ces agences n’ont plus de réel utilité à l’ère des nouvelles technologies. « Aujourd’hui, les gens achètent leur billet sur internet et c’est tout », a notamment indiqué Lazhar Hani.

Lire également :

Trafic aérien : le ministre des transports critique sévèrement Air Algérie

Advertisement