Voyages et immigration – Une mauvaise nouvelle s’annonce pour les algériens de France en ce qui concerne la reprise des traversées maritimes, qui aura lieu le 1er novembre prochain depuis ce pays.

Advertisement

Le gouvernement algérien avait annoncé, il y a quelques jours la reprise des traversées maritimes d’Algérie Ferries. Cette annonce, faite par le ministère des transports, intervient après une année et demi de fermeture des frontières en raison de la pandémie de Covid-19.

« Conformément à la décision du Président de la République et dans le cadre des efforts du Gouvernement visant à faciliter la circulation des citoyens vers diverses destinations internationales, le ministère des Transports annonce la reprise de l’activité de la compagnie nationale de transport maritime des voyageurs. », avait indiqué le département de Aïssa Bekkaï dans un communiqué rendu public le 12 octobre dernier.

Selon le programme annoncé par le même ministère, deux pays sont concernés par cette décision, à savoir la France et l’Espagne. Les voyages au départ du pays de la péninsule ibérique ont repris depuis jeudi 21 octobre, avec une première traversée en aller-retour entre Alger et Alicante. Les voyages avec ce pays se feront alternativement sur les lignes Alger-Alicante-Alger et Oran-Alicante-Oran, à raison d’une traversée hebdomadaire pour chaque ligne.

Pour la France, les voyages ne reprendront que le 1er novembre prochain sur la ligne Alger-Marseille-Alger. C’est le navire Badji Mokhtar III, dernière acquisition d’Algérie Ferries qui sera chargé de les assurer. Celui-ci pourra transporter un maximum de 1500 passagers sur les 1800 pour lesquels il est normalement prévu. La capacité de transport a été réduite pour des considérations sanitaires.

Traversées maritimes : mauvaise nouvelle pour les algériens de France

Néanmoins, une mauvaise nouvelle s’annonce pour les algériens de France en ce qui concerne la reprise des traversées maritimes. En effet, les traversées à bord du Badji Mokhtar III affichent complet pour tout le mois de novembre prochain.

C’est le premier ministre algérien, Aymen Benabderrahmane qui l’a annoncé hier jeudi, en marge de l’inauguration du Badji Mokhtar III. Le chef de l’exécutif a estimé que ceci « constitue la preuve que la destination Algérie est très prisée ». « Le fait que les algériens reprennent les voyages maritimes est un retour de bon augure, et nous travaillerons à renforcer cela », a-t-il ajouté.

Lire également : Annulation de vols avec l’Europe : Air Algérie précise

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici