Voyages et immigration – Deux députés de l’immigration ont formulé de graves accusations contre Algérie Ferries au sujet de l’organisation de ses traversées maritimes au départ de la France.

Advertisement

Les traversées maritimes vers l’Algérie ont repris depuis quelques jours, mais des polémiques commencent à éclater à ce sujet. Hier dimanche, plusieurs images publiées sur les réseaux sociaux montraient le piteux état dans lequel se trouvaient les deux navires d’Algérie Ferries chargés d’assurer les voyages avec l’Espagne et avec la France.

Sur les images en question, largement relayées, on peut voir des déchets, restes de nourriture et mégots de cigarettes jonchant le pont du navire El Djazaïr II notamment. Algérie Ferries n’a d’ailleurs pas tardé à réagir à cette polémique.

Dans un communiqué rendu public sur sa page Facebook, la compagnie maritime nationale a ainsi dénoncé « dégradations, vols, atteintes à la personne… ». Lesdits comportements « deviennent un gros problème tant pour Algérie Ferries que pour ses voyageurs », a-t-elle affirmé.

« Algérie Ferries va récupérer en temps réel les vidéos de toutes les caméras implantées sur la flotte et permettra donc de repérer les incivilités ou les agressions et les transmettre aux autorités compétentes », a encore dit Algérie Ferries.

Deux députés formulent de graves accusations contre Algérie Ferries

Ce lundi, deux députés de l’immigration ont formulé de graves accusations contre Algérie Ferries au sujet de l’organisation de ses traversées maritimes. Il s’agit de Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim, représentants de la communauté nationale en France, et qui ont voyagé avec la compagnie maritime sus-mentionnée lors de sa première traversée entre les deux pays.

Abdelouahab Yagoubi a notamment dénoncé le retard de trois heures enregistré lors du voyage. Le Badji Mokhtar III a en effet pris la mer à 19h00 alors que le départ était prévu à 16h00. Le même élu a également rappelé le calvaire qu’ont dû subir les voyageurs avant d’embarquer. « Comportement hautains, absence de prise en charge, manque de responsabilité… », a-t-il notamment évoqué.

Au sujet des photos récemment publiées sur les réseaux sociaux, le même député a affirmé qu’elles n’avaient pas été prises à bord du Badji Mokhtar III. « Les photos partagées n’ont aucun lien avec le Badji Mokhtar III. Ceux qui les ont publiées veulent accabler la communauté algérienne et masquer le fait qu’ils n’ont pas pris en charge les voyageurs », a-t-il dit.

Tawfik Khedim, autre représentant de la diaspora algérienne dans l’Hexagone n’a également pas manqué de critiquer la compagnie maritime nationale. Le même élu a notamment pointé du doigt la responsabilité d’Algérie Ferries dans « la souffrance des personnes malades et des personnes âgées ». Le même député a également affirmé que les passagers ont dû attendre 5 heures pour pouvoir mettre la main sur les clés de leurs cabines. M. Khedim a par ailleurs dénoncé l’absence de réseau internet dans certaines parties du Badji Mokhtar III, qui a eu des répercussions négatives sur les passagers, surtout ceux qui avaient besoin d’accéder à internet pour des raisons professionnelles.

Lire également : Polémique autour des traversées maritimes : Algérie Ferries s’exprime

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici