ActualitéUn fort tremblement de terre a secoué le nord de l’Algérie. En effet, la terre a de nouveau tremblé à Béjaia, ce jeudi 18 mars à 01h04 mn. Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), la magnitude de cette secousse tellurique est de l’ordre de 5.9 sur l’échelle de Richter.

Advertisement

Concernant l’épicentre de cette secousse, il y a lieu de souligner qu’elle a été enregistrée à 28 km du nord-est de la ville côtière de Bejaia. C’est ce qu’a précisé le CRAAG dans une publication postée sur sa page Facebook.

Il est à signaler que, sept répliques ont été enregistrées au même épicentre, après ce fort séisme, et à des magnitudes allant de 3.7 jusqu’à 5.1 sur l’échelle de Richter. C’est ce que détaille le CRAAG.

Lire également : La France a fortement réduit le nombre de visas accordés aux algériens : ce qu’il faut savoir

Le nombre des tremblements de terre en Algérie en forte hausse

Il est à mentionner que, ce tremblement de terre d’une magnitude élevée a été fortement ressenti par les habitants de toute la région nord du pays. Plusieurs secousses un peu moins fortes ont également suivi. Ce qui a induit une panique générale auprès des habitants de toutes les villes limitrophes à la wilaya de Bejaia.

Pour rappel, une secousse tellurique a secoué la même ville, hier 17 mars, vers 20h38, à quelques 30 km au nord-est du Cap Carbon. D’autres secousses ont touché les villes de Mila, durant la soirée d’hier à 21h50 à une magnitude de 4.3 sur l’échelle de Richter.

Lire aussi : Fermeture des frontières : les algériens de Turquie montent au créneau

Force est de constater que le nombre des tremblements de terre ne cesse d’augmenter, au cours de ces derniers jours. Cette activité sismique suscite de vives inquiétudes auprès des spécialistes. Le professeur Abdelkrim Chelghoum, président du Club des risques majeurs, s’est étalé sur cette question. Ainsi, dans une déclaration accordée à l’EPTV et relayé par nos confrères du média Algérie 360, le spécialiste a estimé que « la position géographique de l’Algérie, notamment sur la rive méditerranéenne, la rend plus exposée aux secousses telluriques et à d’autres dangers naturels ».

Lire également :

Vents violents en Algérie : voici toutes les villes concernées (Bulletin météorologique spécial)

Advertisement