Actualités– Le ministère algérien de la santé a tenu à apporter des précisions au sujet de l’arrivée des premières doses du vaccin russe Spoutnik V, qui sera utilisé afin d’immuniser la population contre le Coronavirus en Algérie. Ce qui met ainsi fin aux diverses rumeurs relayées par plusieurs médias. Pour rappel, l’information faisant état de l’arrivée du remède russe en sol algérien, en date du 12 ou 13 janvier 2021, avait largement circulé.

Advertisement

En effet, dans un communiqué rendu public, en fin de journée d’hier 11 janvier, le ministère de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière a voulu éclairer les algériens sur la question de la date d’arrivée du vaccin contre le Coronavirus en Algérie. Contrairement à ce qui a été relayé par bon nombre de médias, l’Algérie ne recevra pas le fameux remède anti Covid-19, les 12 ou 13 janvier.

« Les propos du Professeur Djamel Fourar, sur les ondes de la radio nationale, concernant le vaccin contre le Coronavirus en Algérie, ont été sortis de leur contexte. Il n’a guère confirmé la réception du vaccin aux dates du 12 ou du 13 janvier ». C’est ce que précise notamment l’instance, qui a pour responsabilité gérer tout ce qui a trait à la santé publique en sol algérien.

De plus, le ministère algérien de la santé a souligné que l’arrivée des premières doses, aura lieu dans les prochains jours. Cependant, le même département gouvernemental n’a avancé aucune date précise. « On s’engage à informer les algériens, en temps réel de la réception du vaccin », ajoute l’instance publique algérienne.

Lire aussi : Reprise des traversées maritimes : les précisions d’Algérie Ferries

Vaccin contre le Coronavirus en Algérie : ce que l’on sait

Par ailleurs, il y a lieu de souligner que le Professeur Ryad Mahyaoui avait récemment annoncé que l’Algérie était prête, afin de recevoir le vaccin russe Spoutnik V et de lancer par la suite la campagne de vaccination. Celle-ci débutera « au maximum, durant la dernière semaine du mois de janvier », a signalé le spécialiste algérien.

Même son de cloche chez le Professeur Djamel Fourar, porte parole du comité scientifique en charge du suivi de l’évolution du Coronavirus en sol algérien. Ce dernier avait précisé que la vaccination ne serait en aucun cas obligatoire. Pour ce qui est des modalités de vaccination, le même spécialiste a affirmé que la vaccination nécessitera l’injection de deux doses par personne.

Lire également :

Algérie : le ministre algérien de la Santé Abderrahmane Benbouzid apporte des précisions concernant la campagne de vaccination 

 

windows 10 home kaufen

Advertisement