Voyages et immigration – La compagnie aérienne tunisienne, Tunisair a dévoilé les conditions de voyage à bord de ses vols au départ et à destination de l’Algérie. Ces dessertes se feront dans le cadre de la réouverture partielle des frontières algériennes.

Advertisement

Les autorités algériennes ont autorisé une reprise partielle des voyages au départ et à destination du pays depuis le 1er juin en cours. Dans ce sens, la compagnie nationale Air Algérie a prévu un total de huit vols par semaine avec plusieurs destinations. Les villes concernées par cette opération sont Paris, Barcelone, Tunis, Istanbul, Rome et Francfort. La compagnie nationale n’a pas encore dévoilé les dates et les prix pour ces deux dernières dessertes, mais le gouvernement d’Abdelaziz Djerad a confirmé leur ouverture prochaine dans un communiqué rendu public hier mercredi.

Outre Air Algérie, deux autres compagnies étrangères ont confirmé qu’elles allaient assurer des liaisons avec le territoire national. Il s’agit de Turkish Airlines et de Tunisair, qui vont desservir l’Algérie au départ et à destination de leurs pays respectifs tous les jeudis et tous les lundis. Selon les informations de Dnalgerie, la compagnie espagnole Iberia devrait également bénéficier d’une desserte hebdomadaire dans le sens Barcelone-Alger-Barcelone. En outre, Alitalia et Lufthansa devraient également être autorisées à desservir les aéroports algériens en vertu du principe de réciprocité lors de l’ouverture des deux nouvelles dessertes d’Air Algérie avec l’Allemagne et l’Italie.

Vols de et vers l’Algérie : Tunisair dévoile les conditions de voyage

Pour sa part, Tunisair a dévoilé ce jeudi de nouveaux détails concernant les vols qu’elle compte effectuer avec l’Algérie à partir du 7 de ce mois de juin. La même source a ainsi indiqué que pour les voyageurs dans le sens TunisieAlgérie, les prix des billets allaient inclure les tarifs de confinement imposés par le gouvernement à toutes les personnes entrant sur le territoire national.

« Dans le cadre de la reprise des vols avec l’Algérie, nous vous informons qu’une surcharge de 33 000 DZD a été ajoutée à tous les tarifs incluant un tronçon TunisieAlgérie. Cette surcharge est imposée par les autorités algériennes et représente les frais d’hébergement dans un hôtel et les frais du test PCR durant la période de confinement obligatoire. Les compagnies aériennes sont tenues de collecter ladite surcharge au profit des autorités algériennes » a détaillé la compagnie dans une correspondance citée par le média spécialisé Visa Algérie. Rappelons que pour les voyages dans le sens AlgérieTunisie, les personnes non-vaccinées contre la covid-19 restent également soumises à une période de confinement de 7 jours à leur arrivée, en plus de l’obligation de fournir un test PCR réalisé moins de 72 heures avant la date de leur départ du territoire algérien. Les personnes vaccinées ou guéries de la Covid-19 sont quant à elles exemptées de cette mesure depuis le 1er juin en cours.

Lire également : Vols de et vers l’Algérie : Tunisair dévoile son programme

Advertisement