Voyages et immigration – La compagnie low-cost espagnole, Volotea a rendu public un nouveau communiqué concernant ses vols programmés entre la France et l’Algérie.

Advertisement

Les autorités algériennes ont rouvert partiellement les frontières nationales depuis le 1er juin dernier. La France, qui est la première destination étrangère des algériens est actuellement le pays le plus desservi, avec un total de 48 vols par semaine en aller-retour.

Sur ce chiffre, la compagnie aérienne nationale, Air Algérie assure 24 vols, tandis que les 24 autres sont partagés entre plusieurs autres compagnies. Celles-ci sont, pour rappel, Air France, ASL Airlines, Transavia et Vueling Airlines.

Mais le nombre actuel de liaisons entre les deux pays semble toujours insuffisant, ce qui a d’ailleurs engendré une hausse importante dans les prix des billets. Ainsi, les voyageurs doivent débourser en moyenne 500 euros pour un aller-simple sur la ligne Paris-Alger. Un tel tarif rend le voyage quasi-impossible pour les familles nombreuses notamment, qui doivent dépenser entre 2000 et 3000 euros pour se rendre sur le territoire national.

Le gouvernement a d’ailleurs annoncé la mise en place d’une commission d’enquête à ce sujet. De leur côté, plusieurs personnalité politiques, dont les députés Tawfik Khedim et Abdelouahab Yagoubi ont multiplié les appels pour une ouverture totale des frontières nationales.

Du nouveau concernant les vols France-Algérie

C’est dans ce contexte que la compagnie low-cost espagnole, Volotea vient de rendre public un nouveau communiqué concernant les vols qu’elle prévoit d’assurer entre la France et l’Algérie. Ladite compagnie a ainsi confirmé la reprise de ses dessertes pour le mois de décembre entre les deux pays.

« Volotea dessert plus de 100 villes à travers 15 pays, dont l’Algérie, qui sera lancée en décembre depuis la France », a-t-elle annoncé. Dans les détails, cette compagnie aérienne compte desservir Alger et Oran au départ de Lyon, Bordeaux et Marseille à partir du 16 décembre prochain, a-t-elle indiqué sur son site internet.

La même compagnie avait également prévu initialement d’effectuer des liaisons avec les aéroports Constantine, Annaba, Sétif, Béjaïa et Tlemcen. Toutefois, les vols avec ces villes ne sont proposés qu’à partir du mois de février.

Pour le moment, Volotea n’a pas confirmé de manière certaine avoir obtenu les autorisations du gouvernement algérien pour ces vols. Le fait qu’elle n’ait finalement retenu que deux aéroports sur sept pourrait toutefois indiquer qu’elle a reçu l’aval des autorités concernées.

Lire également : Air Algérie : que faire en cas de perte de bagages ?

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici