Voyages et immigration – Les prix moyens pour les vols entre la France et d’autres pays comme l’Algérie ont connu une légère baisse, selon des chiffres avancés par ma Direction générale de l’aviation civile française (DGAC).

Advertisement

La reprise des vols entre la France et l’Algérie, décidée en juin dernier a été accompagnée de plusieurs polémiques concernant notamment les prix des billets. Actuellement, il y a un total de 48 vols par semaine entre les deux pays, dont la moitié est assurée par la compagnie nationale Air Algérie.

Ce nombre n’arrive toutefois pas à satisfaire la très forte demande de la communauté nationale dans l’Hexagone, ce qui a provoqué une forte augmentation des prix des billets. Un aller simple sur la ligne Paris-Alger coûte ainsi pas moins de 500 euros par personne en moyenne, et peut aller jusqu’à plus de 800 euros.

Face à cette situation, plusieurs personnalités politiques ont appelé à la réouverture complète des frontières algériennes, afin de permettre une augmentation significative dans l’offre des vols. C’est notamment le cas des députés Abdelouahab Yagoubi et Tawfik Khedim, représentants de la diaspora algérienne en France. Une telle décision ne semble toutefois pas à l’ordre du jour avec l’apparition du variant Omicron dans plusieurs pays d’Europe et la dégradation de la situation sanitaire au niveau national.

Les prix en légère baisse sur les vols France-Algérie

De son côté, la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC)a révélé que les prix pour les vols au départ de la France vers certains pays comme l’Algérie avaient connu une légère baisse au cours du mois d’Octobre dernier.

Selon la même source, les prix moyens ont ainsi baissé de 1,2% en comparaison avec la même période de l’année 2019. Les chiffres publiés par la DGAC françaises montrent également que les tarifs des billets ont baissé de 2,4% depuis le début de cette année. Plus spécifiquement, les prix à l’international ont reculé de 0,8% en octobre dernier en comparaison avec la même période en 2019. Pour les vols moyen-courrier qui desservent des pays comme l’Algérie, ils ont connu une baisse des tarifs de l’ordre de 1,3%, toujours selon la DGAC française.

Lire également : Menace du variant Omicron, frontières en Algérie : un spécialiste s’exprime

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici