Voyages et immigration – Les algériens bloqués à l’étranger attendent depuis plus d’une année la réouverture des frontières et la reprise des vols vers l’Algérie.

Advertisement

Les autorités algériennes maintiennent en effet la fermeture des frontières depuis presque 14 mois et ont décidé, depuis le 1er mars dernier de suspendre les opérations de rapatriement d’Air Algérie. Ces décisions ont ainsi eu un impact considérable sur les algériens de l’étranger qui ne peuvent toujours pas rentrer au pays, mais également sur ceux qui souhaitent voyager vers les pays non européens. Ceux-ci sont en effet toujours soumis à l’obtention d’une autorisation pour pouvoir voyager à l’étranger. Le ministère algérien de l’Intérieur ne délivre toutefois plus ce document depuis plusieurs semaines, alors que des milliers d’algériens attendent de voyager pour divers motifs.

Dans ce contexte, la communauté algérienne à l’étranger a déjà lancé plusieurs appels à l’adresse des autorités pour la réouverture des frontières.  « Nous sommes prêts à présenter des alternatives et des solutions pour ouvrir les frontières tout en préservant le pays de la pandémie et le droit des Algériens bloqués à l’étranger de retourner [en Algérie] », a notamment proposé un collectif regroupant plusieurs associations de la diaspora algérienne mardi dernier.  « Des statistiques fiables et des informations sur les réseaux sociaux confirment que des étrangers de différentes nationalités entrent et sortent régulièrement de l’Algérie depuis l’annonce de la fermeture de la frontière jusqu’à nos jours », affirme encore un communiqué dudit collectif, qui a été le dernier en date à saisir le gouvernement algérien à ce sujet.

Reprise des vols vers l’Algérie, ouverture des frontières : ce que l’on sait

Toutefois, le gouvernement n’a pour le moment apporté aucune réponse favorable aux sollicitations pour l’ouverture des frontières et la reprise des vols vers l’Algérie. Il y a quelques jours, le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune a d’ailleurs ordonné le maintien des mesures de lutte contre la pandémie de Coronavirus actuellement en vigueur, dont les restrictions sur les voyages. Plusieurs spécialistes ont également mis en garde contre la reprise des vols dans le contexte actuel, alors que l’Algérie enregistre un rebond inquiétant des contaminations et que l’Institut Pasteur a annoncé, il y a quelques jours, la détection des premiers cas du variant indien de la maladie dans le pays.

Le risque d’une troisième vague pourrait ainsi prolonger considérablement la fermeture des frontières du pays. Ce vendredi 7 Mai, le Pr Riyad Mahyaoui, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie, a d’ailleurs mis en garde contre cette éventualité. « La hausse du nombre de cas ces derniers temps est principalement due à un relâchement dans l’application des mesure préventive, en particulier le port du masque et la distanciation sociale dans les lieux publics et les transports en commun », a dit le même spécialiste dans un entretien à la télévision publique, en prévenant que « l’Algérie sera au seuil d’une troisième vague si les contaminations continuent d’augmenter ».

Lire également : Réouverture des frontières et reprise des vols internationaux : mauvaise nouvelle pour les algériens

Advertisement