Voyages et immigration – Les pays d’Europe pourraient rouvrir leurs frontières et permettre aux étrangers, dont les algériens de voyager d’ici l’été prochain. Plusieurs compagnies aériennes on déjà ouvert les réservations en prévision de la prochaine saison estivale.

Advertisement

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de sévir, plusieurs pays européens se préparent déjà à une reprise des voyages d’ici l’été prochain. C’est notamment le cas de la Grèce, qui est le premier pays de l’espace Schengen à avoir annoncé la réouverture de ses frontières à partir du 14 Mai prochain. « Nous ouvrirons le 14 mai, et nous ouvrirons en toute sécurité, malgré le danger », a en effet déclaré le ministre grec du tourisme, Harry Theocharis, cette semaine.

En prévision de la prochaine saison estivale, la Grèce a ainsi mis en place une série de mesures sanitaires pour éviter une nouvelle vague de la maladie. Dans ce sens, les étrangers qui voyageront vers ce pays doivent présenter soit un certificat de vaccination, ou bien un test de dépistage anti Covid-19 négatif. Les autorités grecques comptent également vacciner le personnel employé dans le secteur touristique, et réserver des hôtels qui seront dédiés au confinement des ressortissants étrangers à leur arrivée.

Frontières : les algériens autorisés à voyager en Europe d’ici l’été ?

Cette décision des autorités grecques devrait ainsi inciter d’autres pays d’Europe à rouvrir leurs frontières et à autoriser les étrangers, dont les algériens à voyager sur leur territoire d’ici l’été prochain. Plusieurs compagnies aériennes européennes ont d’ailleurs déjà ouvert les réservations en prévision de la prochaine saison estivale. Selon le directeur général du groupe Air France-KLM, Benjamin Smith, le troisième trimestre de cette année sera « crucial » pour les compagnies aériennes du vieux continent, durement impactées par la crise sanitaire qui sévit depuis la fin de l’année 2019.

Toutefois, la reprise des voyages entre l’Algérie et l’Europe dépendra également de la décision des autorités algériennes d’ouvrir les frontières du pays. Celles-ci sont, pour rappel, fermées depuis le 17 mars 2020, et seules quelques compagnies continuent encore à effectuer des vols spéciaux au départ du territoire national. Il s’agit notamment d’Air France, Transavia ainsi que ASL Airlines qui assurent des vols entre les aéroports algériens et français.

La décision d’ouverture des frontières en Algérie dépend notamment de la situation sanitaire dans le pays mais également à l’étranger, et notamment en France. Par ailleurs, plusieurs spécialistes ont également mis en exergue la nécessité de vacciner au moins 50% de la population algérienne avant une levée progressive des restrictions sur les voyages. Or, le pays accuse actuellement un sérieux retard sur ce volet. Selon le Pr Kamel Djenouhat, président de la Société algérienne d’immunologie, il y a moins de 1% des algériens qui ont reçu le vaccin jusqu’ici. À cause de cette situation, le taux des 50% de vaccination, qui représente environs 20 millions de personnes, risque de ne pas être atteint avant les derniers mois de cette année dans le meilleur des cas.

Lire également : Air Algérie et reprise des vols : voici ce qu’a décidé le gouvernement 

Advertisement