Actualité– La pandémie du Coronavirus a causé des pertes colossales pour la compagnie algérienne de navigation maritime Algérie Ferries. C’est ce qu’a notamment révélé le média arabophone Ennahar. 

Advertisement

La fermeture des frontières algériennes, au mois de mars 2020, ayant induit l’annulation de 640 liaisons maritimes et la baisse du nombre de voyageurs a fortement impacté les économies de la filiale commerciale de l’ENTMV. Ainsi, les pertes d’Algérie Ferries sont estimées à quelques 10 milliards de Dinars algériens, l’équivalent de 1000 milliards de centimes.

Par conséquent, le moins que l’on puisse dire est que l’impact de la pandémie de la Covid-19 sur le transporteur maritime algérien est considérable avec ce déficit énorme. Cette situation délicate, à laquelle est confrontée la firme algérienne, a causé des difficultés majeures à assurer le paiement des salaires de ses employés, pour ce mois de janvier 2021. C’est ce que rapporte la même source.

Algérie Ferries : est-elle la seule firme à avoir accusé des pertes ?

Notons que, Algérie Ferries n’est pas la seule entreprise algérienne à avoir eu des pertes colossales. En effet, le transporteur aérien national Air Algérie fait également face à une crise financière sans précédent. Celle-ci est dûe à la persistance de la suspension des vols internationaux depuis et vers l’Algérie, à cause de l’apparition de nouvelles souches du Coronavirus dans le monde. Pour rappel, cette même compagnie n’effectue actuellement que des vols de rapatriement depuis le France, destinés à permettre aux membres de la diaspora algérienne de se rendre en Algérie.

Il est à signaler que, les pertes d’Air Algérie sont estimées à plus de 40 milliards de Dinars algériens. Pour remédier à cette situation, l’ancien Directeur général de la compagnie aérienne avait proposé aux salariés, des réductions sur leurs salaires pouvant atteindre 40%. Et ce pour les employés percevant des rémunérations mensuelles dépassant les 70.000 Dinars. Ce qui avait poussé les pilotes de la compagnie à monter au créneau et à appeler à une reprise des vols internationaux.

Lire aussi : Reprises des vols internationaux en Algérie : les précisions de l’ancien ministre algérien des transports Lazhar Hani

En plus d’Algérie Ferries et d’Air Algérie, il y a lieu de mentionner que, la société du métro d’Alger a aussi connu des pertes conséquentes, à cause de la crise sanitaire actuelle. Effectivement, cette dernière firme a enregistré un manque à gagner de l’ordre de 13 milliards de Dinars algériens, soit 1300 milliards de centimes, depuis l’arrêt de l’activité. De son coté, la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) a connu des pertes avoisinant les 12 milliards de Dinars algériens.

Lire également :

Reprises des traversées maritimes depuis et vers l’Algérie : les précisions de la direction d’Algérie Ferries

 

Advertisement