Algérie/France– Hubert Julien-Laferrière, député français élu dans la deuxième circonscription du Rhône, s’est longuement étalé sur une épineuse question. Cette dernière a trait à la délivrance des visas, dans le cadre de la procédure de regroupement familial pour les algériens en France. 

Advertisement

En effet, le représentant parlementaire de la région du Rhône a récemment adressé une lettre à Gerald Darmanin, ministre de l’intérieur français. Et ce, afin de l’interpeller sur les difficultés rencontrées par les bénéficiaires du regroupement familial en France. Dans cette correspondance, Hubert Julien-Laferrière a tenu à énumérer toutes les péripéties endurées par ces personnes. « La procédure de regroupement familial, vous le savez, est souvent longue et éprouvante », a-t-il notamment rappelé.

Regroupement familial pour les algériens : nouvel appel à Gerald Darmanin

L’ex député du groupe La République En Marche (LREM) a également sollicité le ministre de l’intérieur français à intervenir, afin de permettre à des centaines de couples séparés de se retrouver. Le même député dit regretter le fait que le gouvernement français ait gelé la délivrance des visas pour ces bénéficiaires du regroupement familial, dans plusieurs pays, et notamment en Algérie. Il désapprouve aussi la distinction, dans l’octroi des visas. « La situation de ces bénéficiaires est pourtant tout à fait comparable à celle des conjoints des français ou aux étudiants. Dès lors, la différence de traitement par l’administration de ces différentes catégories parait infondé et discriminatoire », a-t-il déploré. Avant de demander à Gerald Darmanin d’annuler la décision des gels de visas pour regroupement familial.

Notons que, la formalité de regroupement familial pour les algériens en France, consiste à permettre à un ressortissant venant d’Algérie, de demander à être rejoint en Hexagone par des membres de sa famille, tels que son époux (se) et ses enfants. C’est un processus soumis à des conditions. Ainsi, le demandeur doit justifier d’un séjour régulier en France. Il doit également disposer d’un logement répondant à certains critères pré-définis. Mais aussi, il est obligé de remplir des conditions de ressources.

Lire également :

Regroupement familial en France : un député algérien s’exprime

Advertisement