Diaspora algérienne– Le Conseil d’Etat français a pris une décision majeure au sujet du gel des visas pour les candidats étrangers du regroupement familial en France, dont les algériens. En effet, une ordonnance de l’institution publique française a été publiée, en soirée d’hier 21 janvier, par Shahzad Abdul, journaliste chez l’Agence France Presse (AFP) et reporter spécialisé dans les questions d’immigration. Il est à noter que, l’AFP a relayé cette publication sur son compte Twitter officiel.

Ainsi, l’instance publique chargée de l’examen des projets de lois et des ordonnances en France, avant que ceux-ci soient soumis au Conseil des ministres, a officiellement suspendu la décision du gouvernement de geler l’octroi des visas aux bénéficiaires du regroupement familial, notamment pour les algériens, en France. Ce qui devrait permettre à des centaines de familles qui étaient séparées, depuis des mois, de pouvoir se retrouver à nouveau.

« Saisi par plusieurs associations, le juge des référés du Conseil d’Etat suspend la décision du Gouvernement d’interrompre, en raison de l’épidémie de Covid-19, la délivrance de visas de regroupement familial aux conjoints et enfants d’étrangers non-européens résidant en France », lit-on notamment dans l’ordonnance du Conseil d’Etat français. Avant de préciser que, le juge administratif a considéré ce blocage comme étant une décision qui « porte une atteinte disproportionnée » au droit à la vie familiale et à l’intérêt de la progéniture. 

 

Lire aussi : Regroupement familial pour les algériens : un député français revient à la charge

Pour rappel, les autorités françaises avaient décidé de suspendre l’octroi des visas aux bénéficiaires étrangers, et notamment algériens, du regroupement familial en France, à cause de la crise sanitaire causée par la propagation massive de la Covid-19 en Hexagone. Cette décision avait irrité au plus haut point bon nombre d’associations ainsi que des députés français, tel que le parlementaire Hubert Julien-Laferrière, qui avait vivement interpellé, à maintes reprises, le ministre de l’intérieur français Gérald Darmanin sur cette question.

Décision du Conseil d’Etat sur le regroupement familial pour les algériens en France : le député Laferrière réagit

Suite à cette annonce, qui a fait réagir plusieurs personnes, le député Laferrière a retweeté l’ordonnance en question, tout en joignant un message. « Je suis heureux de ce dénouement tardif mais victorieux pour chacune et chacun d’entre vous ! La Justice triomphe enfin », a écrit le parlementaire français dans son Tweet. 

 

Blocage des visas  : ce que reprochait le député à Darmanin

Il y a lieu de mentionner que, le député français élu dans la deuxième circonscription du Rhône, avait assimilé la situation de blocage de la délivrance des visas à « une indifférence », ne pouvant plus durer. Il avait interpellé, à cet effet, le premier responsable du département immigration en France sur les diverses péripéties endurées par les ressortissants étrangers bénéficiant de la procédure du regroupement familial. « La procédure de regroupement familial, vous le savez, est souvent longue et éprouvante », avait-il rappelé sans cesse.

 En quoi consiste la procédure de regroupement familial ? 

La procédure de regroupement familial en France, est un processus permettant à un ressortissant non français de demander à être rejoint en territoire français par des membres de sa famille. Notons que, certaines conditions sont requises afin d’y bénéficier. Le demandeur doit, entres autres, justifier d’un séjour régulier en sol français. Mais aussi, il doit disposer d’un logement répondant à certains critères définis par les autorités françaises. Il doit également avoir des ressources suffisantes. Le montant de celles-ci est également pré-défini.

Lire également :

Regroupement familial en France : le député Laferrière interpelle de nouveau Darmanin