Voyages et immigration – L’aéroport d’Alger se trouve au centre d’un nouveau scandale concernant les vols entre l’Algérie et la France, et ce après un nouveau témoignage accablant sur le traitement réservé aux voyageurs.

Advertisement

Les conditions de voyage entre l’Algérie et la France continuent de susciter de nombreuses interrogations parmi les voyageurs. Le manque de communication des autorités officielles à ce sujet a également ouvert la porte à des pratiques parfois abusives de la part des agents dans les aéroports algériens, notamment celui d’Alger.

Depuis l’apparition du variant Omicron et le renforcement des contrôles aux frontières de nombreux pays, de nombreux voyageurs algériens s’inquiètent ainsi de se voir refoulés à l’aéroport s’ils ne remplissent pas les conditions nécessaires pour embarquer.

Au début de cette semaine, le député Abdelouahab Yagoubi avait notamment chargé les responsables au sein des ports et aéroports algériens. Dans une publication sur sa page Facebook officielle, le représentant de la communauté algérienne en France a ainsi affirmé que de nombreux passagers avaient été refoulés faute de présenter un certificat de vaccination anti covid-19. « Sous le motif fallacieux qu’ils seraient renvoyés dès leur arrivée sur le territoire français s’ils n’étaient pas vaccinés », a-t-il affirmé.

Nouveau scandale au sujet des vols Algérie-France

Ce mardi, l’aéroport d’Alger s’est retrouvé au centre d’un nouveau scandale concernant les vols entre l’Algérie et la France, après que le même Abdelouahab Yagoubi soit une nouvelle fois monté au créneau sur cette question.

« Je suis rentré hier à Paris en provenance d’Alger. À l’aéroport d’Alger, les formalités de départ sont effectuées sous un stress lourd et un contrôle strict des documents et des restrictions gratuites de la liberté de circulation des passagers », a écrit le même élu sur sa page Facebook aujourd’hui.

« De nombreux voyageurs se sont vu refuser l’embarquement sous de faux prétextes (…) par exemple l’absence d’une troisième dose (de vaccin, ndlr)), et d’autres arguments infondés », a-t-il dénoncé. « Je vous passe le fait que l’obtention d’un billet en est une grand challenge dans un environnement de médiocrité et de corruption sans précédent. » rappelle encore M.Yagoubi, qui note que « à l’aéroport de Paris Orly, en revanche, les formalités d’arrivée étaient très rapides et simples, car il n’y avait pas besoin de fournir de justificatif de vaccination, seul un test PCR négatif suffisait ».

Face à la multiplication des témoignages de cette nature, Air Algérie et le gouvernement sont donc appelés à intervenir pour mettre fin aux pratiques abusives dont se plaignent plusieurs passagers, en levant notamment le flou sur les conditions auxquelles ceux-ci doivent se conformer.

Lire également : Visas pour les algériens : nouvelle obligation pour les demandeurs

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici