Voyages et immigration – La reprise des vols réguliers entre l’Algérie et la France pourrait intervenir dès cet été, avec le déploiement du certificat sanitaire Européen. Selon l’agence Reuters, ce document sera en effet disponible dès la saison estivale de cette année.

Les frontières de l’Algérie sont fermées depuis le mois de mars 2020, et tous les vols réguliers en provenance et à destination des pays étrangers demeurent suspendus depuis. En plus de cette mesure, les autorités algériennes ont également décidé de suspendre tous les vols spéciaux en provenance de l’étranger depuis le 1er mars dernier. La compagnie nationale Air Algérie, qui effectuait des vols de rapatriement depuis la France, a ainsi du interrompre ses opérations. Cette dernière mesure devait initialement durer un mois et prendre fin au 31 mars dernier. Toutefois, Air Algérie a annoncé il y a quelques jours qu’elle maintenait la suspension de ses vols jusqu’au 31 avril en cours. « Nous informons notre aimable clientèle que tous les vols internationaux sont suspendus du 1er avril jusqu’au 30 avril 2021 », avait indiqué la compagnie nationale dans une note publiée par le consulat général d’Algérie à Istanbul.

Par ailleurs, rappelons que les vols spéciaux au départ de l’Algérie demeurent toujours autorisés. ASL Airlines, Air France et Transavia qui effectuent ce type de liaisons dans le sens AlgérieFrance, ont d’ailleurs annoncé le prolongement de leurs programmes jusqu’au 31 mai prochain. Dans ce sens, ces compagnies françaises continueront à desservir les aéroports de Paris-CDG, Paris-Orly et Lyon Saint-Exupéry au départ d’Alger, Oran, Annaba et Béjaïa.

Vols réguliers : vers la reprise dès cet été en Algérie ?

Alors que les autorités n’ont toujours pas donné de date pour la réouverture des frontières de l’Algérie, le déploiement du certificat sanitaire européen pourrait conduire à une reprise des vols réguliers dès cet été. Selon le commissaire européen à la justice Didier Reynders, cité par l’agence Reuters, ce document sera en effet disponible dès la saison estivale de cette année. « Ce que nous voulons, c’est donner aux citoyens et aux États (…) un instrument sur lequel les autorités compétentes peuvent s’appuyer dans tous les cas nécessaires pour faciliter la libre circulation », a déclaré M. Reynders, qui précise que ce certificat sanitaire « n’est pas un passeport vaccinal ». Dans ce sens, les voyageurs ne seront pas obligés d’avoir reçu le vaccin anti covid-19, mais devront le cas échéant présenter un test PCR négatif.

Cette nouvelle mesure pourrait ainsi pousser l’Algérie à rouvrir ses frontières et à autoriser de nouveau les vols réguliers. Pour rappel, les compagnie Air France et ASL Airlines ont déjà rendu public leur programme de vols réguliers à destination des aéroports algériens pour cet été. Toutefois, la réouverture des frontières du pays dépendra également de la situation sanitaire à l’étranger, et notamment en France qui fait face à une nouvelle vague de la pandémie. Les autorités de ce pays ont d’ailleurs décidé, depuis le 31 janvier dernier, de fermer leur frontières à tous les voyageurs en provenance et à destination des pays tiers, dont l’Algérie, sauf motif impérieux. Le gouvernement de Jean Castex a également renforcé depuis quelques jours les restrictions sur les déplacement en France métropolitaine.

Lire également : Trafic aérien : ASL Airlines programme des vols réguliers vers l’Algérie