Voyages et immigration – L’Algérie pourrait décider du durcissement des mesures des voyages vers son territoire dans les semaines et les mois à venir. C’est en tout cas ce qu’a suggéré, ce dimanche, le Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre du comité scientifique de suivi de la pandémie de Covid-19.

Advertisement

Les frontières de l’Algérie ont commencé à être progressivement ouvertes depuis le 1er juin dernier, alors que la diaspora réclame une ouverture complète depuis plus d’une année. Le nombre de vols vers le territoire national, fixé à 102 par semaine reste largement insuffisant.

Cette situation n’a d’ailleurs pas été sans impact sur les algériens de la diaspora, puisqu’elle a été à l’origine d’une flambée des prix des billets d’avion. Les citoyens établis en France doivent ainsi dépenser en moyenne 500 euros pour un aller simple vers le territoire national. Au départ d’autres pays, comme le Canada par exemple, le tarif dépasse souvent les 1000 euros par personne.

La hausse des contaminations au Coronavirus en Algérie n’arrange d’ailleurs pas les choses. En effet, plusieurs spécialistes prévoient une quatrième vague de la maladie dans les jours et les semaines à venir, ce qui éloigne davantage la perspective d’une ouverture totale des frontières nationales.

Nouveau durcissement des mesures de voyages en Algérie ?

Dans ce contexte, le Dr Mohamed Bekkat Berkani a d’ailleurs suggéré le durcissement des mesures pour les voyages en Algérie. « L’Algérie pourrait exiger la vaccination pour les voyageurs en provenance de l’étranger. », a-t-il déclaré dans un entretien au média spécialisé Visa Algérie ce dimanche. Le même spécialiste estime toutefois que le protocole sanitaire actuel est déjà suffisant pour éviter l’importation de nouveaux cas. « Avec un test PCR de 36h et un antigénique à l’arrivée, c’est largement suffisant. », a-t-il dit.

Concernant l’augmentation des vols vers le territoire national malgré le risque d’une nouvelle vague de la maladie, le Dr Bekkat Berkani estime qu’« il est possible de continuer à augmenter les vols tout en faisant respecter le protocole sanitaire déjà en vigueur avec fermeté. L’Algérie est en droit d’instaurer des mesures sanitaires pour se protéger. Il n’y a pas de raisons à ce qu’il n’y ait pas de vols en plus. ». 

« Je pense qu’il faut augmenter les vols notamment avec la France. Il est incompréhensible qu’il y ait un seul vol avec Marseille, une région qui abrite une grande communauté algérienne. », a-t-il également dit.

Lire également : Ouverture des frontières : une mauvaise nouvelle de plus pour les algériens

Advertisement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici